Rempoter en 9 étapes faciles

Rempoter vos plantes et fleurs en 9 étapes faciles par MYKE

Pour préserver la santé d'une plante d'intérieur ou de toute autre plante en contenant, il faut la changer de pot avant que ses racines manquent d'espace.

Si vous ne vous y connaissez pas beaucoup en jardinage en contenants, ne vous inquiétez pas: rempoter une plante est probablement plus facile que vous ne le croyez.

 

Quand dois-je rempoter ma plante?

Ne rempotez pas une plante si cela n'est pas nécessaire, puisque c'est une source de stress pour les racines. Certaines plantes peuvent rester longtemps dans le même pot et sont peut-être même plus heureuses lorsque leurs racines sont un peu à l'étroit. Si vous n'êtes pas certain que le moment est venu de rempoter, surveillez les signes suivants :

  • L'eau s'écoule dans le pot sans être absorbée par le terreau.
  • La plante a le teint pâle et semble être en mauvaise santé.
  • Les racines sortent par le trou de drainage.
  • La plante est devenue trop grande et se renverse facilement.
  • Les racines forment une masse compacte et il ne reste que peu de terreau. (Glissez doucement la plante hors du pot pour vérifier.)

 

Quel est le matériel requis?

Il est recommandé de rassembler tout le matériel requis à l'avance. Voici ce dont vous aurez besoin :

  • Une vieille feuille, un journal ou une nappe en vinyle pour protéger la surface de travail et simplifier le nettoyage une fois le rempotage terminé.
  • Un pot propre avec un trou de drainage. Le diamètre du nouveau pot ne devrait pas être plus d'un ou deux pouces plus grand que celui du pot actuel.
  • Du terreau d'empotage. La plupart des plantes sont heureuses dans un mélange de bonne qualité, mais certaines ont besoin de quelque chose de plus spécialisé. Par exemple, il existe des mélanges d'empotage conçus spécifiquement pour les orchidées, les violettes africaines et les cactus.
  • Un couteau ou des ciseaux bien aiguisés et stériles.
  • Mycorhizes: ajoutez ce supplément de croissance naturel lors de la transplantation. Cela développera le système racinaire pour une meilleure absorption de l'eau et des nutriments par la plante.

 

Voici les 9 étapes :

  1. Arrosez la plante une journée ou deux avant de la rempoter.
  2. Bloquez le trou de drainage avec un filtre à café ou un morceau de grillage pour empêcher le mélange pour empotage de s'échapper. Ne mettez pas de gravier ni de tessons au fond du pot.
  3. Remplissez le nouveau pot jusqu'au tiers avec du terreau d'empotage frais. Le dessus de la masse racinaire devrait être environ 1 pouce plus bas que le bord du nouveau contenant.
  4. En retirant la plante de son vieux pot, mettez votre main sur la surface du terreau en plaçant la tige entre votre pouce et votre index. Placez le pot sur le côté et stabilisez-le avec votre autre main tandis que vous glissez doucement la plante hors du pot.
  5. Regardez attentivement les racines. Si elles sont compactées, dégagez-les doucement avec votre doigt. Utilisez un couteau ou des ciseaux bien aiguisés et stériles si cela s'avère difficile.
  6. Tout doucement, placez la plante dans son nouveau pot. Si nécessaire, soulevez-la et ajoutez ou enlevez un peu de terreau pour que le dessus de la masse racinaire atteigne le niveau souhaité.
  7. Ajoutez du terreau d'empotage autour de la masse racinaire et compressez légèrement avec vos doigts. Évitez de compacter trop fermement.
  8. Placez la plante dans l'évier. Arrosez abondamment et laissez le pot se drainer complètement. Ajoutez un peu plus de terreau au besoin.
  9. Évitez la lumière directe du soleil pendant quelques jours pour permettre à la plante de « s'installer » et attendez environ un mois avant de fertiliser.

Autres conseils

Inscription à l'infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir directement dans votre boîte de réception nos conseils jardinage, nos nouveautés et plus encore! Complétez le formulaire ci-dessous. Veuillez noter que les champs avec un * sont obligatoires.

Une ou plusieurs erreurs ont été détectées :